The intelligence of machines and the branch of computer science which aims to create it

Artificial Intelligence Journal

Subscribe to Artificial Intelligence Journal: eMailAlertsEmail Alerts newslettersWeekly Newsletters
Get Artificial Intelligence Journal: homepageHomepage mobileMobile rssRSS facebookFacebook twitterTwitter linkedinLinkedIn


Artificial Intelligence Authors: Elizabeth White, Liz McMillan, Kevin Benedict, Corey Roth, Pat Romanski

Related Topics: Artificial Intelligence Journal

Blog Feed Post

J’ai même rencontré des .... DSI prêts à innover !


Merci, Alain !

AP2s Alain Pouyat est DSI (Directeur des Systèmes d’Information) du Groupe Bouygues, membre du comité de Direction. Il réunit tous les trimestres les responsables informatiques du groupe, ce qui représente plus de 120 personnes.

Le Groupe Bouygues, c’est  32,7 milliards d’euros de CA, 1,5 milliard d’euros de résultat net et 140 000 collaborateurs.
Les principales sociétés sont Bouygues Construction, TF1, Bouygues Telecom, Bouygues Immobilier et Colas.

Il m’avait demandé d’intervenir le 18 mars, lors la première réunion de l’année 2009, pour présenter ma vision des évolutions des systèmes d’information sur la période 2009 - 2012.

Massimo 1s Le titre de mon exposé : Ruptures ! (j’y reviendrai à la fin)

 Maintenant que le groupe Bouygues est l’actionnaire de référence d’Alstom, les DSI de cette société participent aussi à ces réunions.
J’ai eu ainsi le plaisir de rencontrer et de dialoguer avec Massimo Spada, l’alter ego d’Alain Pouyat chez Alstom.


L’innovation... technologique

Salle sourire s  Il n’est pas toujours facile quand on travaille dans un ensemble qui représente plus de 3000 informaticiens, 130 000 PC et 250 millions d’euros d’investissements logiciels par an de sortir de l’opérationnel et de se projeter à 3 ou 4 ans.

C’est l’un des grands mérites de ces réunions trimestrielles de permettre de faire le point sur les évolutions de plus en plus rapides des technologies informatiques.

Olivier 2s Aidé par deux informaticiens du groupe Bouygues qui avaient été au CES 2009, début janvier, la grande fête annuelle de l’informatique grand public, Olivier Ezratty, dont le blog “opinions libres” est remarquable, a présenté les innovations les plus marquantes de cette édition.

Sa présence confirmait une idée que je défends en permanence : l’innovation a déserté le monde de l’entreprise et se concentre sur le grand public, un marché beaucoup plus important et plus réceptif à des outils ou solutions innovantes.

AP + téléphone project s En invitant Olivier, Alain Pouyat reste fidèle à sa recherche permanente de l’innovation. Il n’a d’ailleurs pas résisté au plaisir de sortir de l’une des ses poches le premier téléphone portable équipé d’un “picoprojecteur ” et à en faire une démonstration. On voit,sur cette photo, la petite image à droite qui est créée par le téléphone qu’il tient dans la main.


L’innovation... par les usages

Institut Management Bouygues Rien ne sert de plaquer une technologie innovante dans une organisation allergique au changement.
Créé il y a dix ans, l’Institut du Management Bouygues (IMB) est une université interne réservée aux cadres dirigeants du groupe.

Groupes Lors de cette journée, j’ai écouté avec attention deux présentations par des groupes de travail de l’IMB, qui avaient été pilotés par Alain Pouyat.
Ils ont présenté les résultats de leur recherche sur :

 “Comment mieux travailler avec les outils de communication ?”

J’ai été impressionné par la qualité et la pertinence du travail réalisé par ces deux groupes.  Ce qui me parait très positif, c’est que tous les dirigeants informatiques du groupe Bouygues soient sensibilisés aux dimensions humaines et organisationnelles du travail “participatique”.


Enjeux Collaboratif 2 Je ne peux évidemment pas, pour des raisons évidentes de confidentialité, reprendre ici toutes les informations passionnantes qu’ont présentées ces deux groupes. J’en ai simplement extrait l’une des slides présentées, qui met en évidence les enjeux managériaux de ces innovations.


Innovations ... de ruptures

Louis 2 Ruptures ! J’avais la lourde charge de terminer la matinée par une présentation de 75 minutes sur ce thème.

J’avais bien sûr préparé cette conférence avec les équipes d’Alain, mais ils m’ont laissé carte blanche pour choisir les thèmes de mon intervention. Me connaissant, ils prenaient des “risques” !

Le message de synthèse de cette présentation était très clair :

Il y a des évolutions majeures, inéluctables, irréversibles, qui vont s’imposer à toutes les entreprises, à tous les responsables informatiques.

Pour les lecteurs assidus de mon blog, ces idées sont bien connues.

Entreprises innovantes Face à ces évolutions irréversibles, les entreprises sont, classiquement, réparties en trois groupes :

- Innovateurs : elles les anticipent, les accompagnent en mettant en œuvre une stratégie Système d’Information innovante qui leur permet de gagner un avantage compétitif majeur vis-à-vis de leurs concurrents. 
C’est ce que fait le Groupe Bouygues depuis plus de 25 ans (J’y ai animé une conférence sur les potentiels de la ... messagerie électronique en 1983, devant Francis Bouygues, Président fondateur du Groupe !).

- Majorité : c’est le groupe le plus important ; elles attendent que leurs concurrents aient montré que c’était une bonne décision pour passer à l’action.

- Réticents : ne bougent que quand elles ne peuvent pas faire autrement, quand les solutions informatiques qu’elles utilisent ne sont plus maintenues, quand elles ne trouvent plus d’informaticiens capables d’assurer la continuité de ces solutions.

Cette “courbe de Gauss” de l’innovation est très classique ; ce qui est nouveau c’est que l’échelle de temps se raccourcit beaucoup !


Une démarche que j’aimerais voir ... se généraliser !

Fin des certitudes Bravo à ces DSI qui acceptent de recevoir des messages “dérangeants”, de se poser des questions sur la pertinence de certains choix d’infrastructures et d’usages qui sont ultra-dominants dans leur entreprise :

- Oui, les choix d’infrastructures qui étaient les meilleurs il y a 5 ou 10 ans peuvent être remis en cause.

- Oui, il existe d’autres fournisseurs stratégiques que Microsoft, SAP ou IBM.

C’est ce qu’a démontré le CIGREF (Club Informatique des Grandes Entreprises Françaises) en invitant Google dans sa liste des fournisseurs partenaires.

- Oui, le client lourd n’est peut-être pas l’avenir de l’informatique.

- Oui, héberger des données sur le “Cloud” est une option raisonnable.
- Oui ...

Toutes les entreprises, grandes et moyennes, quel que soit leur secteur d’activité, sont ou seront confrontées à ces mutations irréversibles.

Il est très encourageant pour moi de constater que des entreprises aussi prestigieuses et performantes que le Groupe Bouygues ou Alstom acceptent de remettre en question certaines de leurs “certitudes” informatiques.


DSI, le monde bouge, très vite, autour de vous !

Magritte Nuages Acceptez de regarder en face ces ‘ruptures” qui s’imposeront à vous, un jour.

Plus vous prendrez le virage tôt, mieux vous dominerez les évolutions de votre Système d’Information.

Anticiper pour ne pas subir, c’était, je pense, le principal message que j’ai retenu de cette journée passionnante.

Je suis persuadé que de très nombreuses entreprises vont organiser en 2009 des réunions semblables à celle du Groupe Bouygues.

Je suis prêt à vous aider à les animer !

Read the original blog entry...

More Stories By Louis Nauges

Louis Naugès is Founder & President of Revevol, the first European Consulting organization 100% dedicated to SaaS and Cloud Computing. He has 30 years of IT experience. Very few people in Europe have his knowledge and expertise in Cloud & SaaS technologies and applications. He works directly with CIOs of very large organizations. Revevol is the first EMEA distributor of Google Apps and the largest worldwide organization deploying Google Apps is one of Revevol's clients.